Historique

Quand les poules avaient Adam…

2020-2021

@Ella Pasquier

AVEC

Bryan Oberson, le directeur
Jeanne Girard, Thérèse-Tirésias, la cartomancienne
Alexandre Raemy, le mari
Sylvain Grangier, le gendarme
Héloïse Clément, le journaliste parisien
Florine Neuenschwander, le kiosque
Emile Schuwey, Lacouf, le fils
Estelle Terry, Presto
Cynthia Blunschi, le peuple de Zanzibar
Sandrine Bouquet, une dame

Mise en scène: Bryan Oberson
Dramaturgie: Bastien Racca
Création lumière: Thomas Roulin
Maquillage: Héloîse Clément
Gestion financière: Isaline Racca

 

« Il est grand temps de rallumer les étoiles! »

Nous sommes à Zanzibar, ou bien sommes-nous à Paris? Le peuple, lui en tout cas, est de Zanzibar. 

C’est l’histoire d’un désamour. L’épouse c’est Thérèse, ou Tirésias, qui sait… Elle, ne veut pas être Mère. Le Mari, peu importe qui c’est, veut être Père, mais finira Mère. Dans l’effervescence de la devanture d’un kiosque, entre trompettes et mégaphones, meurtres et ressuscitations, arrestations de police ratées et cartomancie trompeuse, venez découvrir la folle histoire, peut-être inventée, d’un événement historique pas vraiment attesté.

2020-2021

@Ella Pasquier

AVEC

Sylvain Grangier, Poséidon
Héloïse Clément, Athéna
Sandrine Bouquet, Hécube
Estelle Terry, la Coryphée
Bryan Oberson, Talthybios
Sandy Maillard, Cassandre
Cléa Voisard, Andromaque
Cynthia Blunschi, Hélène
Emile Schuwey, Ménélas
Florine Neuenschwander, une Troyenne
Jeanne Girard, une Troyenne
Marie-Prune Schaller, une Troyenne

Mise en scène: Alexandre Raemy
Direction des comédiens: Bryan Oberson
Dramaturgie: Bastien Racca
Création lumière: Thomas Roulin
Maquillage: Esthel Panchaud
Gestion financière: Isaline Racca

 

« Riez mes sœurs, plus rien ne nous écoute ! »

Troie a ouvert une brèche. Le cheval est entré. Troie est en cendres. Devant la muraille encore fumante, les captives troyennes attendent qu’on décide de leur sort. Hécube, la vieille reine déchue, après toutes les pertes qu’elle pleure encore, devra assister impuissante à la répartition des femmes entre les différents maîtres grecs. Entre mariages forcés, enlèvements d’enfants, viols et esclavages, ces captives ne sont
plus que des parts du butin que les vainqueurs se répartissent. Une histoire très lourde, loin de nos schémas traditionnels : peu de péripéties, une issue annoncée dès le début, en somme un catalogue des malheurs que chacune va interpréter, encaisser et aborder de façon très différente d’un personnage à l’autre et c’est là que réside tout l’intérêt de l’œuvre.

2019-2020

« La seule façon de se comporter avec une femme, c’est de lui faire la cour si elle est jolie, et de la faire à une autre si elle est laide. »

Jack est un jeune Dandy qui, lorsqu’il se rend à Londres, se fait appeler Aimé afin de s’amuser librement sous couvert de l’anonymat. Ainsi il parvient à séduire Gwendoline, fille de la bonne société dont il tombe éperdument amoureux. Lorsqu’il la demande en mariage, cette dernière lui avoue qu’elle avait toujours rêvé d’épouser un homme qui s’appellerait Aimé et qu’elle se refuserait à quiconque s’appellerait autrement. Comment alors avouer la vérité? Ajoutez à cela une mère inquisitrice, un ami cynique, et un pasteur amoureux, vous obtenez un cocktail qui ravira vos papilles.

AVEC

Bryan Oberson, Algernoon Montcrief
Guillaume Dreyer, Jack Worthing
Sandrine Bouquet, Cécily Cardew
Héloïse Clément, Gwendoline Fairfax
Jeanne Girard, Lady Bracknell
Cléa Voisard, Lady Bolton
Cynthia Blunschi, Miss Prism
Julien Mossu, Révérend Chasuble
Emile Schuwey, Lane / Merriman

Mise en scène: Alexandre Raemy
Direction des comédiens: Bryan Oberson
Dramaturgie: Bastien Racca
Création lumière: Emile de Gautard
Maquillage: Elisa Andrey
Coiffure: Delphine Philipona
Gestion financière: Isaline Racca

 

2018-2019

AVEC

Romain Borcard, Job
Léana Lemaire, La Mère
Jeanne Girard, La Fille
Julien Mossu, Le Fils
Emile Schuwey, Le Garçon Boucher
Cléa Voisard, La Bonne Femme
Guillaume Dreyer, Clown 1
Sandrine Bouquet, Clown 2
Héloïse Clément, La Femme et l’Infirmière

 Rôles muets – Marionnettistes

Cynthia Blunschi
Kelly Dos Santos
Sandy Maillard
Jeanne Monney
Alexandre Raemy
 

 

« Si vous n’aimez pas le chemin que prennent les brebis, changez le berger, pas les brebis. »

Un monde où l’argent rend violent les bons, un monde où Dieu se tait lorsqu’on l’implore, un monde où l’amour rend malade, un monde où les Clowns tuent… C’est dans cette humanité que Job le boucher voit sa famille et son commerce sombrer dans les méandres d’une société qu’il ne comprend plus. Avec cynisme, humour et gravité, Fausto Paravidino nous montre un écosystème dystopique violent, où la société doit se soumettre à l’économie, un système beaucoup trop réaliste pour nous laisser indifférent.

Mise en scène: Alexandre Raemy
Dramaturgie: Bastien Racca
Direction des comédiens: Bryan Oberson
Création lumière: Thomas Roulin
Maquillage: Esthel Panchaud
Gestion financière: Charlotte Neuhaus

2017-2018

AVEC

Julien Mossu, Le Garçon

Bryan ObersonJoseph Garcin

Igaëlle VenegasInès Serrano

Sandrine BouquetEstelle Rigault

« L’enfer c’est les autres. »

Trois personnages, un espace clos, somme toute la pièce est vite résumée.

Joseph Garcin, homme de lettres brésilien, Inès Serrano, employée des postes, et Estelle Rigault, jeune femme parisienne aisée, sont l’un après l’autre introduits dans ce décor par un majordome énigmatique

Ils y évolueront ensemble pour ce qui semble être l’éternité. L’éternité ? Oui : ils sont en enfer. Mais qu’est-ce qui réunit ces personnages que tout oppose?  Quel châtiment les attend? 

Ici, point de souffrance physique;  chacun sera le bourreau des deux autres. La pièce suit ainsi les tortures psychiques des trois personnages qui tour à tour s’apprivoisent, se chassent, s’aiment, se haïssent, se questionnent ou s’insultent. Chacun se fait juge de l’existence des deux autres. Les rebondissement s’enchaînent à un rythme effréné et mènent nos antihéros à se rendre compte d’une seule chose: leurs codétenus sont le seul miroir qu’il leur reste. Comment convaincre un inconnu que vous n’avez rien à faire en enfer quand vous n’en êtes pas convaincu vous-même?

Mise en scène: Alexandre Raemy
Dramaturgie: Bastien Racca
Création lumière: Thomas Roulin
Maquillage: Esthel Panchaud
Gestion financière: Charlotte Neuhaus